fbpx

Les citoyens de Novi Sad ravis par les lanternes

Cette année, l’événement majeur – parmi le cycle d’ateliers de confection de lanternes avec des enfants et des sculpteurs, et les rencontres et échanges entre les jeunes et des artistes belges, organisés par le Centre « Jules Verne » – a été l’exposition de lanternes, qui s’est déroulée à la fin du mois de septembre au musée de la Voïvodine. Plus de trois mille visiteurs de Novi Sad ont visité à cette occasion le musée éclairé par des lanternes illuminées, dans le cadre du festival « Les illuminations de Jules Verne ». La conception de l’exposition revient à sept jeunes artistes, qui ont réalisé des créations des plus exigeantes, tant sur le plan technique que sur le plan artistique, et qui ont également travaillé avec des artistes tout aussi rigoureux. Des enfants de plusieurs écoles de Novi Sad ont aussi été exposés.

Foto – Natali Glišić

« Le festival a un message social clair : nous allons donner la chance à des personnes de s’exprimer artistiquement, au travers de médiums originaux et spécifiques », explique la directrice artistique du festival, Lena Pucarević. « C’est d’autant plus important pour les enfants, de même que pour les adultes, qui n’ont pas souvent l’occasion de le faire. Sur le « Brod Teatar », nous avons organisé une journée porte ouverte et des personnes de 7 à 77 ans sont venus à ces ateliers. Leurs lanternes ont également été exposées. De même que les créations provenant d’un camp d’échange de jeunes qui a eu lieu à Sombor en août, auquel ont participé des jeunes de Serbie, de France, de Belgique et de Macédoine ».

L’exposition, de même que la plus grande partie du festival, a été précédée par des concerts de jeunes musiciens dans le parc Dunavski, où ont joué la chorale des enfants bilingues en serbe et en russe « Hohloruski », ainsi que la chorale inclusive « Ison ». D’après Lena Pucarević, tous ont participé à l’événement en tant que volontaires et bénévoles parce qu’ils partagent les mêmes idées que le Centre Jules Verne, qui est de soutenir la vie culturelle de Novi Sad.

« La culture ne se trouve pas uniquement dans un musée, elle peut être partout autour de nous, si on l’aide activement et si on soutient les jeunes artistes », ajoute-t-elle.

Foto Barbara Jovanović

D’autre part, le quartet « Limanski Becari » a joué des morceaux de musique classique lors de l’exposition. Leur musique, surtout des valses, selon les dires de Milos Ubovića du Centre Jules Verne, accompagnée de lumières tamisées et de la lueur des lanternes, a suscité une envie singulière de parcourir le musée.

Le festival des illuminations est une manifestation culturelle qui est présente dans notre ville depuis 3 ans déjà et s’est développé à Novo Naselje, où il est resté depuis ses débuts.

« Nous avons commencé ce projet dans l’idée de réveiller Novo naselje, où il n’y avait aucune manifestation culturelle, alors que tant de gens y vivent », déclare Milos Ubovic. « La première année, nous avons organisé des performances dans les cours des immeubles, que le voisinage pouvait admirer depuis leur balcon, dans leurs fauteuils, sans avoir à descendre de chez eux. Quelques années plus tard, cet éveil culturel est devenu réalité et de nouvelles organisations ont vu le jour. Leur travail a pu enrichir les activités culturelles dans ce quartier de la ville. C’est pourquoi nous avons décidé d’essayer d’inclure dans le projet des personnes venant d’autres quartiers, notamment grâce à l’organisation d’ateliers dans des écoles primaires et en déplaçant le festival dans d’autres endroits de la ville, mais aussi grâce à la participation active de tous les partenaires ».

L’édition de cette année, nous disent nos interlocuteurs, a été plus que satisfaisante, donc ils ne prévoient pas faire des changements aussi radicaux. Leur souhait est d’engager plus d’artistes inconnus, susceptibles d’attirer un nombre toujours plus important de jeunes artistes et de citoyens. Comme ils le confient, ils espèrent pour la prochaine édition une météo plus clémente qui nous permettrait de marcher tous ensemble avec des lanternes sur les bords du Danube (Kej).

D. Ristic

Foto Pucarević Zoran

La promotion de la culture

L’association citoyenne « Centre Jules Verne » est engagée dans la promotion de la culture francophone en Serbie, ainsi que de la culture européenne, du travail des jeunes et des échanges internationaux. Elle a été fondée en 2001.

Foto – Miljan Vuletić

Previous

Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *